RÉCITALS & OPÉRAS
DE CHAMBRE

------- RÉCITALS -------

------- OPÉRAS DE CHAMBRE -------

 

------- RÉCITALS -------

  Alma grande e nobil core

Mozart

Programme d’airs de concert pour soprano et piano.

Les « airs de concert » comme leur intitulé ne le laisse pas présager sont des airs de commandes qu’un compositeur insère dans l’opéra d’un autre afin de mettre d’avantage en valeur l’artiste lyrique. Haydn et Mozart ont beaucoup pratiqué ce genre d’exercice. Etonnement, c’est dans les « airs de Concert » de Mozart que l’on trouve ses pièces les plus périlleuses dont nous vous offrons, avec ce programme, un bel aperçu…

 Callas Forever

Meyerbeer - Verdi - Donizetti - Rossini - Bellini

Programme d’airs d’opéras pour soprano et piano.

En début de saison de 2017, Anna Renouprez a incarné avec brio la cantatrice Maria Callas au théâtre. Pour faire écho à l’immense succès de la création théâtrale de « Callas, il était une voix » de JF Viot, produit par l’Atelier Théâtre Jean Vilar et mis en scène par Patrick Brüll, Anna Renouprez et le pianiste Fabian Jardon ont eu l’envie d’élaborer ce programme de concert entremêlé de références et d’anecdotes qui va puiser dans le répertoire cher à la Divina.

 

Les états de l'amour

Haendel

Programme pour Soprano, Clavecin et violoncelle.

Les Etats de l’Amour : Doute, tristesse, colère, joie, dégoût, anéantissement, rébellion, désespoir et bonheur sont illustrés par des airs d’opéras de Haendel.

 
 

Musica sacra:

Stabat Mater & Salve Regina

Pergolesi - Scarlatti

Programme pour Soprano,Contre-Ténor & Quatuor à cordes

Recueil Vasnier

Debussy

Pianiste:  Eliane Reyes

Le jour de mes douze ans, j'ai reçu une poupée de porcelaine vêtue d'un sarrau blanc à collerette noire. Sur sa joue enfarinée perlait une larme, sur sa tête était posée une calotte noire. Trois ans s'écoulèrent, au clair de la lune, avant que je n'arrive à percer le mystérieux silence de mon ami Pierrot...C'est dans "Les Enfants du Paradis" que j'ai reconnu ma poupée de porcelaine, qu'incarnait Jean-Louis Barrault. Mon ami Pierrot s'appelait en réalité Jean Gaspard Baptiste Debureau...L'histoire ne s'achève pas ici. Il m'arrive encore de courir, en rêve, sur les pavés du Boulevard du Crime, comme l'aura très certainement fait un jeune homme un peu fou et constamment dans la lune. Il avait, à dix-neuf ans élu pour Colombine une belle rousse aux yeux verts nommée Marie Blanche Vasnier. Je veux parler bien sûr de Claude Achille Debussy. C'est donc grâce à mon ami Pierrot qu'est née ma passion pour le Debussy d'avant Rome. La dédicace à Marie Vasnier, reproduite par les éditions Jobert en première page des "Quatre Chansons de jeunesse" a piqué ma curiosité quand j'étais encore au Conservatoire. J'ai appris qu'il s'agissait là d'une sélection faite en mai 1926 par la Revue Musicale et ai découvert avec délectation la suite de cette production enchanteresse.

 

Serate italiana

Mercadante - Rossini - Bellini

Programme de mélodies pour soprano et quatuor à cordes ou piano

C’est la compositrice belge Danielle Baas qui a transcrit spécialement pour le Quatuor Guadagnini ces mélodies composées initialement pour soprano et piano.

 

Verlaine, les deux versants du poète

Debussy - Hahn - Fauré

 

Programme de mélodies pour soprano et piano

10 juillet 1873. Deux coups de révolvers retentissent près de la place Rouppe. Arthur Rimbaud est blessé au poignet droit et Paul Verlaine est incarcéré durant dix mois à la prison de Bruxelles puis de Mons… Au départ de ce fait divers, nous pouvons remonter le fil de la vie de Verlaine (1844-1896), de son enfance à Metz à sa rencontre avec les Mauté de Fleureville puis à son mariage avec Mathilde qui peu à peu chancèle…et Rimbaud, « l’époux infernal ». Les doutes, l’alcool, la violence, la passion et loin, très loin la conversion au christianisme puis à nouveau l’errance et la déchéance dans l’alcool. En effet, Verlaine est une personnalité complexe et retorse mais malgré cela il a fait jaillir de lui-même les vers les plus beaux de notre littérature française. Le paradoxe de cette vie titubée a été sublimé par la musique des compositeurs Claude Debussy, Gabriel Fauré et Reynaldo Hahn. A travers eux, le chant se fait écho de la part de douceur du poète et en quasi symétrie à cela, comme un reflet déformé du miroir, le piano rend témoignage des titubations du « pauvre Lelian ».

Les mélodies que nous avons choisies sont tirées des six recueils suivants: Poèmes Saturniens (1866), Fêtes Galantes (1869), La Bonne Chanson (1870), Romances sans paroles (1874) , Sagesse (1880) et Chansons pour elle (1891). Les trois compositeurs choisis sont ceux qui ont été les plus inspirés par la poésie de Verlaine : Debussy et Fauré ont respectivement composé sur dix-sept poèmes de Verlaine, quant à Hahn, il en a adapté onze. Leurs périodes de composition peuvent s’apparenter aisément aux impressionnistes qui entrent si bien en résonance avec la mélancolie et le clair-obscur propre à la poésie du plus maudit des poètes.    

Wesendonck Lieder

Wagner - Schumann (en première partie)

 

Pianiste : Peter Tomek

R. SCHUMANN : « Frauenliebe und leben » 

R.WAGNER: Fünf Gedichte von Mathilde Wesendonk ainsi que d’autres lieder et mélodies tirées du CD  “Lieder und Sonate für Mathilde Wesendonck” (Pavane Records)

« Un des épisodes les plus romantiques dans la vie mouvementée du compositeur de « Lohengrin » est son idylle avec Mathilde Wesendonck, à Zurich dans les années 1850. Il s’éprend de la jeune épouse de son bienfaiteur Otto Wesendonck, riche négociant qui lui loue une petite maison au bord du lac, tout près de sa  prestigieuse propriété. Entre la jeune femme et le compositeur exilé, en crise conjugale avec sa femme Minna, des liens étroits se nouent, qui n’ont probablement pas débouché sur une liaison, mais n’en sont pas moins empreints, de part et d’autre, d’une intense passion. On dit qu’elle aurait conduit Wagner à la conception de « Tristan und Isolde »… Cette très amoureuse amitié a inspiré à Wagner une démarche très rare de sa part : il a mis en musique, ce qui lui arrivait rarement, des textes qui n’étaient pas de lui, à savoir les poèmes de sa bien-aimée.  Les célèbres « Wesendonck Lieder » en ont résulté, considérés à présent comme l’un des joyaux de son œuvre. La soprano Anne Renouprez et le pianiste Peter Tomek conjuguent leurs talents … afin d’éclairer l’un des épisodes les plus légendaires de la musique classique.»

 

Jacques De Decker (pour la préface du CD « Lieder & Sonate für Mathilde Wesendonck », Pavane Records

 

------- OPÉRAS DE CHAMBRE -------

Apollo e Dafne

Haendel

Pour soprano, baryton & formation baroque: traverso, 2 violons, clavecin, violoncelle, théorbe

Ecrite en octobre 1709 et sous-titrée "Cantate dramatique", Apollo & Dafne appartient au genre de la sérénade (opéra miniature à 2 personnages). Haendel y raconte l'histoire merveilleuse d'Apollon, vainqueur du monstre Python, qui rencontre la nymphe Daphné dont il tombe amoureux. Alors qu'il la poursuit de ses assiduités, celle-ci se refuse à lui, se vouant à Diane, déesse des forêts et de la chasteté. Plutôt que de céder aux élans de l'amoureux, elle préfère se transformer en laurier. Apollon, alors, n'a plus qu'à se revêtir de cette plante qui restera pour lui ornement et symbole. Ecrites à l'origine pour être présentée dans des salons de protecteurs influents, les cantates italiennes de Haendel sont un banc d'essai du compositeur pour ses œuvres de plus grande envergure. Il y puisera régulièrement pour ses opéras, reprenant des arias qui avaient particulièrement plu lors de ces concerts privés.

 

Pour mieux rencontrer les besoins d'un spectacle du 21ème siècle, la durée a été portée à une heure en recourant à la forme du pastiche. Cette pratique courante au 18ème, et notamment sous la plume de Haendel lui-même, assemble des éléments cohérents pour former une nouvelle intrigue ou, comme ici, pour compléter un argument. Nous n'avons eu aucune peine à étoffer simplement les émotions déjà exprimées par la cantate originale et lui avons adjoint une ouverture et deux pièces instrumentales. Pour mieux rencontrer les contraintes des programmateurs, nous avons aussi réduit l'instrumentation à trois instruments de dessus (traverso et violons) et une basse continue (clavecin, violoncelle, théorbe).

Der Schauspieldirektor

Mozart

 

Pour deux sopranos et claveciniste-chanteur

 

Composé sur un livret allemand de Gottlieb Stephanie, Der Schauspieldirektor, KV 486, appartient au genre du Singspiel.  Il est composé à l’occasion d’une compétition musicale initiée par l’Empereur Joseph II qui aura lieu le 7 février 1786 à l’Orangerie du Château de Schönbrunn.  Mozart a trente ans, il a déjà composé treize opéras dont le dernier (1782) est L’Enlèvement au sérail (Die Entfürhung aus dem Serail).  Il est par ailleurs occupé à parachever la composition des Nozze di Figaro qui sera créé le 1er mai 1786.  La compétition oppose un Singspiel allemand à un opéra italien, en l’occurrence, Prima la musica, puoi le parole d’Antonio Salieri.  La partition de Mozart comprend cinq numéros, ouverture comprise et équivaut à une petite trentaine de minutes. L’ensemble est agrémenté de nombreux dialogues parlés.  La tradition veut que de nos jours, le texte soit réécrit (dans la langue du pays de production) et le plus souvent adapté à l'actualité.

Dans l’œuvre originale, on dénombre six rôles parlants et quatre rôles chantés : les divas  Madame Herz et Mademoiselle Silberklang, le ténor Vogelsang et la basse Buff qui, en ce qui concerne le chant, n’a qu’une petite partie dans le dernier numéro.  Le rôle de l’impresario (Der Schauspieldirektor) fait partie des rôles parlés.

Dans notre version, que nous avons souhaitée très portable, nous avons fait le choix audacieux de fusionner les rôles de l’impresario et du ténor grâce aux multiples talents du claveciniste Philippe Riga. Nous proposons donc une version à trois personnages qui inclut la partie du clavecin.  En effet, il n’était pas rare au XVIIIème siècle que les directeurs de théâtre soient eux-mêmes musiciens et immédiatement impliqués dans la vie scénique de leur théâtre.  C’est le cas ici de Gérard de Vogel, directeur du TRT, qui est forcé par son Prince Electeur à engager pour sa nouvelle saison au moins deux têtes d’affiche belges. Or, il est depuis deux saisons en mal de subsides.  Il a le choix entre trois sopranos : Anne de Prémontpieds, Elise von Babele et Klagen van Vermèmère. Les deux divas sollicitées sont bien entendu des rivales et la tâche ne va pas être simple…En costumes rigoureusement d’époque, notre version à l’humour désopilant prend quelques libertés avec les anachronismes tant verbaux que visuels. Notre spectacle, crée en septembre 2016 à l’initiative du dramaturge Hyppolite Wouters, dure une heure. Pour se faire, nous l’avons augmenté de cinq autres pièces de Mozart que nous vous laissons découvrir.                                                                                                             

© 2020 ANNA RENOUPREZ

  • Facebook
  • YouTube